Août nous offre en cadeau plantes et fleurs sauvages

 Cueillette et séchage de plantes sauvages pour préparer tisanes, hydrolats et macérats

L’achillée mille-feuille, la reine des prés, les camomilles et encore tant d’autres sont en pleine floraison

Cueillir par temps stable, sec et chaud, privilégier la cueillette en matinée avant qu’il ne fasse trop chaud.

La présence des  butineurs nous indique le bon moment lorsque la plante est « succulente », le degré de maturation variera selon les espèces, souvent en début de floraison.

Étaler la cueillette sur un linge avant de mettre à sécher afin de laisser partir les petits insectes présents dans la récolte.

Le temps exceptionnellement sec et chaud va faciliter le séchage à l’ancienne, par bouquets suspendus ou en étalant les fleurs sur des claies (plateau à claire-voie garni d’un fin treillis, étamine ou moustiquaire). Avec les températures de ce mois d’août il n’est pas nécessaire d’avoir un véritable séchoir, 24 à 48h  dans un garage ou un grenier bien ventilé devraient suffire.

 

Quelques règles à respecter :

 

Séchage toujours à l’abri de la lumière

T° entre 30 et 40°

Local bien ventilé

 

Une fois les bouquets ou les fleurs séchés, mettre immédiatement en sachet papier (Kraft idéalement) ou à défaut des sachets de pain récupérés.

Noter sur le sachet :      

La date de mise au séchoir

La date de mise en sachet

Le nom de la plante

Le poids

Usages :

Tisanes, hydrolats, macérats huileux ou tout simplement décoration (Mauves)

Soyez curieux, observez la nature autour de vous, elle regorge de possibilités étonnantes !

Annick Lauvaux

 

logo Tournesol Zonnebloem Logo Good Food Logo Brussels Environnement

Une formation à l'initiative de Bruxelles Environnement, gérée et animée par l'asbl Tournesol-Zonnebloem